DIS, À QUOI TU DANSES ? #3

Une semaine dédiée à la danse à Libourne, du 28 février au 5 mars

Rencontre / Atelier du regard : « Histoire(s) du bal » 

avec Delphine Bachacou – Cie Les Ouvreurs de Possibles

Le bal, qu’il soit populaire ou mondain, est le lieu où l’on s’invite, où l’on se rencontre, où l’on partage une ou plusieurs danses, où l’on regarde danser les autres… Chaque bal a ses propres codes, ses propres lieux, ses propres danses et musiques. A travers des scènes mythiques du cinéma, nous traverserons ensemble une histoire, des histoires du bal.

Projection du film documentaire « Le Grand Bal »

de Laëtitia Carton (2018, 1h26)

C’est l’histoire d’un bal. D’un grand bal. Chaque été, plus de deux mille personnes affluent de toute l’Europe dans un coin de campagne française. Pendant 7 jours et 8 nuits, ils dansent encore et encore, perdent la notion du temps, bravent leur fatigue et leurs corps. Ça tourne, ça rit, ça virevolte, ça pleure, ça chante. Et la vie pulse…

Danse Tout Terrain : danser les lieux, une mise en résonance

de Fanny Besse et Julia Taquet

La danse se mêle à la photographie le temps d’une exposition : par le biais de photos et de diaporamas sonores, Fanny Besse (architecte du patrimoine) et Julia Taquet (danseuse et chorégraphe) restituent leur travail d’ « écologie dansée » en pleine nature ou en ville.

Plateau des écoles de danse

avec Espace Danse Sophie Balet, Académie de danse Natacha Combes, Ecole de danse de Vayres Charline Audouin, Urban Dance Stéphanie Pauliac, Le Labo danse Diane Tsitera, Ecole de danse de Grézillac Sophie Lauterborn

Une soirée, deux spectacles

Re-garde, Cie MF

Cette pièce chorégraphique pour deux danseurs explore le regard sous toutes ses facettes. Tel qu’il nous juge, nous appelle, nous ignore ou nous provoque, le regard de l’autre crée l’image du monde et l’image de soi. Il limite notre liberté mais permet une communication ineffable. Tour à tour manipulés, manipulant, épiés, épiant, ce duo ne cesse d’inverser les rôles, prenant ainsi le spectateur à son propre jeu : Regarder. Et c’est la complicité qui l’emporte.

Dabkeh, Cie EMKA – Mehdi Kerkouche

La dabkeh (de l’arabe « de pied ») est une danse populaire du Moyen Orient dans laquelle les danseurs se tiennent la main, martèlent le sol et crient pour se donner de l’énergie.

Mehdi kerkouche, chorégraphe invité à l’Opéra de Paris en 2020, crée un pont entre tradition et modernité et rend hommage à cette danse folklorique en la déstructurant et la recomposant à sa manière. Une pièce où s’alternent la légèreté et la force mais aussi l’énergie et la poésie de l’instant.

Voilà 13 ans que Mehdi fait danser les libournais lors de la Fête de la danse et c’est avec grand plaisir que nous l’accueillons sur la scène du Liburnia !

Le Bal des possibles

Cie Les Ouvreurs de Possibles, avec un DJ, un comédien et six danseurs

La compagnie vous invite à participer à un bal accessible à toutes et tous, petits et grands, en famille, entre amis que vous soyez danseurs ou non. Un moment unique où se mêlent la joie, la fête, la vie !

En co-réalisation avec l’OARA

Fête de la Danse

15 ans, déjà !

Toutes les propositions de la journée sont gratuites et sans réservation.

11h30 > 12h30 : Réveil corporel en douceur et en mouvement, avec Julien Desplantez (à partir de 11 ans)

12h45 > 14h15 : Cours de danse contemporaine, avec Julien Desplantez (à partir de 11 ans avec une pratique de la danse)

14h30 > 15h30 : Cours de danse africaine, avec Caroline Fabre et ses musiciens (à partir de 10 ans)

15h45 > 16h45 : Cours de danse africaine (enfants), avec Caroline Fabre et ses musiciens (pour les enfants de 4 à 9 ans)

16h45 > 17h45 : Cours de comédie musicale (enfants), avec Mehdi Kerkouche (pour les enfants de 4 à 9 ans)

18h > 19h30 : Cours de street dance, avec Mehdi Kerkouche (à partir de 10 ans)

En partenariat avec le comité départemental de danse de Gironde, la Fédération française de la danse, le conseil départemental